concours_photo.jpg

# Écriture et préparation d’un projet de tournage en documentaire

Du synopsis à la structuration du projet


tosa
Imprimer la fiche Demander un devis

Information générales


Public:

Photographes auteurs, réalisateurs, photojournalistes

Effectif :

6 stagiaires maximum

Pré-requis :

- Avoir un projet documentaire audiovisuel, quel que soit le format et le support incluant un synopsis (l’objet du film)
- Avoir une note d’intention (pourquoi et comment le raconter)
- Consacrer des plages régulières de travail personnel durant 4 semaines en intersession

Préalable technique :

- Connexion internet avec un débit ADLS ou Fibre
- Matériel informatique équipé d’une webcam (ordinateur portable ou de bureau)
- Logiciels de traitement de texte et de traitement d’image fixe
- Possibilité d’échange collectif via logiciel de visioconférence
- Possibilité d’échange téléphonique individuel avec le formateur
- Posséder et maîtriser du matériel de prise de vues photo/vidéo (DSLR)

Objectifs :

- Acquérir une méthodologie de projet allant de l’idée du film à la réalité de sa fabrication : nourrir et préciser ses intentions narratives et artistiques, - Evaluer un dispositif de production à mettre en œuvre du tournage à la diffusion,
- Asseoir ses connaissances techniques audiovisuelles pour préparer le tournage
- Adapter son travail au rythme de la progressivité de la formation sur 3 semaines en intersession

Résultats attendus :

Comprendre les spécificités des sources lumineuses, cerner l’usage de divers matériels professionnels, trouver des alternatives avec peu de moyen et concevoir ses plans lumière

Programme :


Journée 1 / Semaine 1:

- Matin
- Présentation par chaque stagiaire de son projet de film documentaire
- Questionnement permettant d’aborder le projet de film dans son ensemble : problématiques narratives, problématiques techniques image et son, problématiques artistiques, problématiques de production, problématiques logistiques, flux de travail en tournage, flux de travail en post-production, problématiques de diffusion, problématiques de communication.
- Après-midi
- Identification des lignes de force
- Axes d’optimisation pour chaque projet analysé collectivement
- Intégrer les éléments appropriés pour réenvisager le synopsis et la note d’intention
- Temps asynchrone : préparation pour la semaine suivante : un synopsis et une note d’intention révisés

Journée 2 / Semaine 2 :

- Matin
Problématique des repérages : lieux, personnages, autorisations de tournage, horaires, questions de lumière, de son, demandes spécifiques, questions logistiques en vue de créer un cahier de repérage pratique.
- Après-midi
Problématiques techniques de la prise de vue audiovisuelle : choix du matériel, fondamentaux image et son, question du dispositif de réalisation, question du style visuel, choix esthétiques du réalisateur, en vue de la production d’une note de réalisation.
- Les stagiaires doivent rendre au formateur synopsis et note d’intention révisés
- Temps asynchrone préparation pour la semaine suivante : repérage et production du cahier de repérage

Journée 3 / Semaine 3 :

- Matin
Echange tutoré centré sur le synopsis et la note d’intention selon le projet de chaque stagiaire
- Après-midi
- Problématiques de production, de financement et de diffusion en vue de l’établissement d’une note de production.
- Discussion collective autour des ambitions de distribution de chaque projet.
- Les stagiaires doivent remettre leur cahier de repérage au formateur
- Temps asynchrone : préparation pour la semaine suivante : note de réalisation et note de production

Journée 4 / Semaine 3 :

- Matin
Temps de discussion individuels personnalisés autour du repérage et des problématiques techniques du tournage.
- Après-midi
- Présentation de l’articulation technique et artistique entre le tournage et la post-production, discussion collective au vu des problématiques de chaque projet
- Les stagiaires doivent remettre leur note de réalisation et leur note de production au formateur
- Temps asynchrone : préparation de l’évaluation finale, les stagiaires doivent rendre un dossier complet de pré-production incluant synopsis détaillé, note d’intention, note de réalisation, cahier de repérage ainsi qu’un une note de production


› Les plus :

Chaque session de formation est envisagée comme une « promotion » de réalisateurs, qui trouveront un accompagnement individualisé à leur projet, mais aussi un moment privilégié d’échanges entre porteurs de projet. Au-delà du temps de formation, nous envisageons avec l’accord des stagiaires un événement en ligne présentant les films terminés.

› Approches pédagogiques à distance

Le formateur prend connaissance en amont des fiches d’auto-positionnement des stagiaires afin d’apprécier les attentes et le parcours professionnel de chacun. La formation peut être ainsi ciblée dans le respect du contenu pédagogique annoncé. La formation conduit et enrichit l’action du stagiaire. La pédagogie repose sur une dynamique participative avec la valorisation des retours d’expérience des participants et des meilleures pratiques. La formation s’effectue à travers un dispositif de classes virtuelles et d’échanges tutorés. Une attention particulière sera apportée dans la résolution de problèmes dans un contexte de production. A chaque fin de séquence, une évaluation intermédiaire sera réalisée pour ancrer les apprentissages. Un resourcing de supports (vidéo, bibliographie, livre numérique, sites de référence, etc.) sera mis à disposition des stagiaires en ligne selon les besoins pédagogiques de la formation. Cette formation s’appuie sur les outils Google Suite et sur la plateforme Moodle.

› Mode d’évaluation des compétences acquises :

- L’évaluation des compétences se fera à travers la production d’un synopsis détaillé, d’une note d’intention, d’une note de réalisation, d’un cahier de repérage, d’une note de stratégie de production du film. - Une évaluation technique se fera au travers d’un questionnaire professionnel à distance